Une précision de plus (encore une, et en plus je vous emmerde)

Posté par hommedenonvie le 9 novembre 2008

Alors voila.

A la vue de la tournure que prend le blog, j’ai décidé, moi et moi même, de rester malgré tout au statut de journal intime, déjà parce que je trouve ça très érogène, et ensuite pour ne pas me retrouver dans le même bateau que la plupart des gens en possession de blogs dits littéraires, alors qu’ils n’écrivent rien d’autre que des citations pseudo humanistes et des poèmes faciles et mièvres.

D’ailleurs j’écris aussi cet article dans le but de me faire insulter par ce peuple là, usuellement drapé dans la toge de la dignité béate et imbécile, parce que ça me fait mousser.

Faites moi jouir maintenant. Merci.

Publié dans Inutile | 3 Commentaires »

Marius et Silvio

Posté par hommedenonvie le 9 novembre 2008

Ca avait commencé il y a plus de trois ans déjà, mais depuis quelques mois, la misère se faisait encore plus tenace. La guerre avait fait des ravages, et ces derniers temps, elle semblait s’intéresser de près à la région de Ivangrad, annihilant tout ce qu’il était possible de détruire, laissant les hommes seuls et démunis.
Silvio et Marius décidèrent de quitter leur ville natale pour deux raisons: les soldats, qui semblaient s’y sentir à leur aise, et la faim, résultante directe de la résidence prolongée de ces dits soldats. Deux jours durant, ces amis d’enfance marchèrent à travers la campagne serbe, sans chercher à trouver un abri où s’arrêter, rongés par la peur naturelle de mourir. Lorsqu’ils furent hors de la zone de combat, ils s’arrêtèrent dans un petite ferme alors abandonnée, car à moitié trouée par des obus. Qu’importe, cela suffirait à se protéger pour la nuit, et les soldats étaient, du moins à leur connaissance, loin de là.
Ils s’installèrent dans la grange, où ils pourraient dormir dans un confort relatif, grâce à la paille qui servait aux animaux, alors morts et digérés depuis longtemps. Les deux comparses, affaiblis par la faim, fouillèrent du mieux qu’ils purent, cherchant dans les décombres de la fermette quoi que ce soit qui fût comestible. Silvio, le plus malin des deux, se concentra sur le poulailler, sûr d’y trouver des restes, capables qu’ils étaient, dans leur situation actuelle, de manger des graines. Et, après une vingtaine de minutes de recherches infructueuses, au bord du découragement, il finit par trouver un œuf, oublié des pillards, car dissimulé sous un tas de paille et de plumes. Mais un problème survint alors: comment pouvaient ils partager un unique œuf? Cela paraissait ridicule, et Silvio entreprit de l’avaler, lorsque Marius, bredouille, survint.
« -Toi, mon ami d’enfance, mon seul confident, tu oses me faire un tel coup bas? Tu n’es qu’un fils de chienne galeuse et syphilitique.
-Tu n’y es pas, Marius, j’allais t’appeler pour que nous le partagions.
-A d’autres, salopard! »
Et le combat qui suivit entre les deux hommes fatigués et désespérés fut d’une rare violence. Tous deux, avec une rage animale, frappaient l’autre pour tuer. Mais Marius, qui était de loin le plus puissant, l’emporta sur son adversaire, qui eut la tête broyée contre le sol. Et, ayant retrouvé ses esprits, il regarda l’œuf qui, à cause du combat, était cassé, et se répandait sur le sol boueux. Il était pourri depuis bien longtemps.
Marius pleura, et partit se coucher dans la grange. Il ne put dormir, et au petit matin écoutait le pas des soldats, au loin, qui ne manqueraient pas d’être ses bourreaux.

 

 

C’est peut être le truc le plus ignoble que j’ai écrit, mais bon, c’est fait. Hop, sujet suivant.

Publié dans Inutile, Petite histoire | 4 Commentaires »

Proposition sans grande envergure.

Posté par hommedenonvie le 27 octobre 2008

Salut lecteur, lectrice ou hybride skyblog.

Suite à une petite réflexion  de ma part, et à la vue de quelques phrases relativement assassines dans le pourtant intelligent topic que j’ai créé il y a peu, j’ai décidé de te faire une petite proposition.

Je propose de t’impliquer, toi lecteur, dans la rédaction de ce merveilleux blog qui est le mien (et qui le restera). Pour cela, il te suffit de me proposer, dans un commentaire, un sujet pour un texte ou un poème, et je m’efforcerai , du haut de mon indéniable talent littéraire, de pondre quelque chose.

Par contre, il y a un sujet à proscrire: ma vie. Je n’ai pas fait un blog dans le but de l’étaler.

Tu n’y gagneras rien de plus, mais ça pourrait être quelque chose d’amusant pour moi, et, si tout se passe bien, pour toi aussi.

On appelle ça de le prostitution littéraire. Je suis donc un écrivain/pute, à présent.

Putain, ce que je peux être de bonne humeur, moi, en ce moment…

Publié dans Inutile | 2 Commentaires »

Black Metal ist Krieg (tatatam)

Posté par hommedenonvie le 21 octobre 2008

Bracelets à clous, pour les plus démonstratifs, longue chevelure blonde de peuple païen ou noire corbeau, relative à la noirceur de leur âme, et tous vêtus de haine, implorant des temps qu’ils n’ont pas connus, dissimulant dans de fausses douleurs leur manque de différence, chassant de dégoût leurs vies prosaïques pour se tourner vers une adoration sans fondement, replaçant l’ésotérisme fondateur par un autre plus futile, ignorant les règles du bon sens, braillant, hurlant leur colère empruntée, compissant les bases déjà galvaudées d’un monde moderne boitant, c’est ça, les hordes pisseuses du Black Metal. Car, oui, Satan est notre Maître, un maître pourtant très discret, et les chrétiens sont des imbéciles, de croire en un Dieu qu’ils n’ont jamais vu, et dont les manifestations sont trop fugaces pour être vraies…

 

C’est vrai qu’ils sont bêtes, mais ça reste (parfois) de la bonne musique.

 

Tiens, je vais me faire couler un true café au sang de vierge, et m’allumer un clope méphistophélique.

Publié dans Inutile | Pas de Commentaire »

QCM, et autres

Posté par hommedenonvie le 21 octobre 2008

Salut (tiens je dois être d’humeur clémente).

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous écrire un petit mot ou deux, déjà pour me faire pardonner de ne vous avoir pas donné matière à vous insurger ces derniers jours (parce que j’ai tout de même une vie, quoique non, je dis ça par esprit de contradiction), et ensuite parce que ça me fait du bien.

Et je tiens à montrer mon admiration envers quelqu’un. Cette personne égaye ma vie depuis quelques jours, et depuis cette rencontre, je vois la vie couleur caca d’oie. Ce qui est donc très bien.

Oui, il est rare de trouver des gens capables de répondre quasi systématiquement aux petites conneries que je fais, et ensuite de revenir s’embourber dans des commentaires sur le très bien foutu courrier des lecteurs, n’apportant rien de plus à des textes et des commentaires qui sont déjà pauvres. Oui, je le dis, c’est ce genre de personnes qui me pousse à continuer cette oeuvre d’une affligeante imbécilité.

Donc, un grand merci à la lectrice qui est capable de se couvrir de ridicule en sortant des conneries plus grosses que moi (et Dieu sait que je suis gras et laid, à l’instar de mon oeuvre).

Un rien me chiffonne, pourtant. J’aimerai, lectrice de mon coeur, que tu répondes à une petite question.

Qu’est ce qui te motive à écrire autant sur un blog aussi insignifiant que le mien?

A: Ta gueule! B: Je trouve ton site très bien, mais il manque d’animaux en peluches. C: J’aime me sentir forte et jouir ostensiblement des reliquats de libre arbitre dont je fais preuve en relevant tout ce qui pourrait être matière (avec brio ou non) à te faire fermer ta gueule de connard patenté. D’ailleurs je mouille. D: De toute façon, personne ne me comprends, le monde est triste. E: Mon mec va venir te casser la gueule! F: Ton site est vachement bien, nous on est des rebelles, on s’en fout de tout, d’ailleurs je viens de me faire vomir, la bouffe c’est trop « has been ».

A toi qui, je n’en doute pas, se reconnaîtra, je te porte déjà à la plus haute estime. Bonne soirée.

Publié dans Inutile | 3 Commentaires »

Esprit etroit.

Posté par hommedenonvie le 17 octobre 2008

Histoire de me contredire, je vais me livrer aujourd’hui à une petite étude. Je reviens juste du forum, ou j’ai été accueilli en grande pompe, tous saluant chez moi ma justesse de ton, et la perspicacité de mes dires. Je les comprends, la masse de blogs qui pullulent chez notre merveilleux hébergeur est assez fade; ça manque de sel, de poivre, et de talent. Attention, je ne prétends pas en avoir, loin de là, mais je pense que certains blogs dépassent les limites du bon goût. Carnets de voyages, vies médiocres vécues intensément, récits littéraires humanistes, ou au contraire récits de petites souffrances personnelles nombrilistes et suintants l’adolescence mal vécue ( exemple au hasard: « mais pourquoi la guerre? pourquoi les hommes sont ils si méchants? pourquoi n’ai-je pas la dernière console à la mode? »), et plein de citations. Et ça, c’est un truc que je ne comprends pas. Vraiment. D’autant plus que la plupart se situent dans ce que l’on appelle les blogs « littéraires ». Et pour moi, un blog littéraire, ça se limite à un moyen de présenter ses propres créations, et non pas laisser entrevoir sa façon de penser par des traits d’esprit qui ne nous sont pas propres. A moins que ce soit dans le simple but de montrer les connivences que l’on pourrait avoir avec l’auteur de ces sus-cités traits d’esprit. Bref, je ne comprends pas.

Quelle vie, mes amis.

Tiens, j’ai pas dit bonjour ce matin non plus.

Ah si, il y a un blog qui m’a relativement plu. C’est « noircnoir ». C’est pas de la grande littérature, mais ça se laisse lire. C’est pas mal.

Sinon, en y repensant, je ne l’ai pas faite, mon étude. Putain, même pas foutu de me contredire. Minable.

Bon, je m’en vais, j’ai mon chat sur le feu.

Publié dans Inutile, Je raconte ma vie | 5 Commentaires »

En passant

Posté par hommedenonvie le 16 octobre 2008

Je me force à écrire sur ce blog le plus régulièrement possible. Déjà parce que je me rends compte que j’ai des fans, et les-dits fans ont autant d’humour que des limandes. D’ailleurs aujourd’hui je ne dis pas bonjour. Ensuite parce que j’en veux plein d’autres, des admirateurs, je veux qu’ils me haïssent, conspirent contre moi, que je sois le centre de leurs instincts les plus bas, les plus puérils. Donc, selon le Dieu « unblog », je dois écrire souvent, et de qualité. Souvent, c’est pas un problème, mais de qualité, à savoir être insultant avec classe, et surtout garder ce style qui te plaît tant malgré les redites (donc éviter de tomber dans un genre caca boudin « les gens sont trop cons quoi »),  ça va demander des efforts. Mais vu comme c’est parti, le jeu semble en valoir la chandelle. On pourrait croire à une étude anthropologique, mais ça ne m’intéresse pas plus que ça, en tout cas pas sur un blog. Je sais déjà à quoi m’en tenir avec le peuple « kikoolol », ces gens sont la lie d’une humanité qui n’est déjà pas glorieuse. Ici, je tente juste de créer des occasions de voir ce peuple se dépêtrer dans sa propre incompétence, sa propre imbécilité, sous couvert de soi disant grandes idées. Je vis internet avec le plus mauvais regard nietzschéen qui soit, les lubies en moins. Mais continuez, ne changez surtout pas, vous êtes trop mignons.

 

Publié dans Inutile, Je raconte ma vie | 1 Commentaire »

Pas vraiment ça…

Posté par hommedenonvie le 15 octobre 2008

Salut à tous. Je reviens d’une petite incursion sur ce magnifique site qui nous réunit, nous « blogueurs » (je hais ce mot), plus particulièrement dans la section « journal intime », car j’en fais aussi partie. Et j’y ai découvert quelque chose de transcendant. Il y a vraiment des gens qui parlent de leurs vies, du plus prosaïque au plus exceptionnel (je dis ça de manière hypothétique). Moi ça me choque, et je me demande vraiment quel plaisir ces gens peuvent en tirer. Je pensais vraiment que c’était une légende, pensant que le nombre de blogs que l’on pouvait trouver sur le net étaient tous écrits par une seule personne, à savoir un castor. Mais à priori, ce n’est pas le cas. Pauvres de nous.

 

D’ailleurs, il y a une majorité de noms de blogs qui comportent le mot « life » dedans, ce qui est un gros mot, et de très mauvais goût en plus.

Publié dans Inutile | 3 Commentaires »

Petite précision

Posté par hommedenonvie le 14 octobre 2008

Alors, mon blog n’est pas vraiment un journal intime. Je le dis parce que je l’ai mis dans cette catégorie, et ça m’emmerde. Je ne vais pas faire que raconter ma vie, je vais aussi écrire des petits poèmes doux à l’oreille, de la prose forte et poignante, des histoires touchantes, scander des paroles engagées, bref faire de la merde (c’est mon dada, ma passion). Mais bon, vu qu’il n-y avait pas de catégorie « merde »…je l’ai mis en journal intime. Fait chier.

Publié dans Inutile | Pas de Commentaire »

C’est marrant ça…

Posté par hommedenonvie le 14 octobre 2008

Je commence un blog sans savoir quoi dire, avec pour seule motivation l’écriture elle même. J’officie sur d’autres sites, mais j’avais besoin d’un espace qui ne soit pas communautaire, pour pouvoir y dire tout ce qui me passe pas la tête. Le seul problème, donc, vient du fait que j’ai la tête plutôt vide en ce moment. Enfin bref, je pense que je vais tout d’abord parler des choses que je n’aime pas, car elles sont légions. Avant tout, je tiens à dire que je ne t’aime pas, lecteur ou lectrice, parce que je t’imagine plutôt commun(e), et en tant qu’être supérieur je n’exige que de l’exceptionnel. Ensuite, comme tu as dû le deviner, je ne m’aime pas non plus, comme le montre le fait que je me présente comme supérieur à toi, du moins aimerais-je le croire. Et oui, les « bloggeurs » (quel sale mot), utilisent internet pour se sentir propre, alors que tous (moi y compris, cher lecteur) ont la merde au cul (excuse moi). Enfin bref, je pense que je vais arrêter le massacre stupide de ce magnifique blog, et me concentrer sur autre chose. A plus tard.

Publié dans Inutile | 2 Commentaires »

 

orelyy |
elo81 |
c'est la vie... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ana-N(ii)cole
| clochetta
| LA SUITE