Totalement inutile

Posté par hommedenonvie le 16 janvier 2009

Bon, je suis de retour.

Bien que ça ne rime à rien, je vais recommencer à poster des trucs, un petit peu plus longs cette fois.

Par contre, je ne promets rien au niveau du rythme de publication. Prochain texte dans environ une semaine, disons.

Ou plus. Allez vous faire foutre, je ne suis pas prolifique.

Et j’écris mal.
PS: Je vais ouvrir une section poubelle, dans laquelle je balancerai toutes les merdes que je n’ai pas achevées, et aussi des textes encore plus nases.

 

Publié dans Je raconte ma vie | Pas de Commentaire »

Explication (parce que je suis gentil)

Posté par hommedenonvie le 30 novembre 2008

Hypothétique lecteur,

Comme tu as dû le remarquer, il n’y a rien de nouveau sur ce blog depuis un certain temps. A celà, il y a une raison. Je travaille sur plusieurs projets en même temps, à celà s’ajoute le travail qui fait des sous, et en outre je cherche quelqu’un qui aie des connaissances suffisantes en informatique pour créer une plate forme sur laquelle je pourrai poster des textes de plus de dix pages sans que ça gêne la forme du site (je dis çe en particulier pour lucaerne).

Donc je pense continuer à poster de petits textes sur ce blog d’ici peu, une fois que tout sera en ordre.

Voilà, tu peux continuer à faire autre chose de plus constructif que me lire, hypothétique lecteur.

Publié dans Je raconte ma vie | 1 Commentaire »

Esprit etroit.

Posté par hommedenonvie le 17 octobre 2008

Histoire de me contredire, je vais me livrer aujourd’hui à une petite étude. Je reviens juste du forum, ou j’ai été accueilli en grande pompe, tous saluant chez moi ma justesse de ton, et la perspicacité de mes dires. Je les comprends, la masse de blogs qui pullulent chez notre merveilleux hébergeur est assez fade; ça manque de sel, de poivre, et de talent. Attention, je ne prétends pas en avoir, loin de là, mais je pense que certains blogs dépassent les limites du bon goût. Carnets de voyages, vies médiocres vécues intensément, récits littéraires humanistes, ou au contraire récits de petites souffrances personnelles nombrilistes et suintants l’adolescence mal vécue ( exemple au hasard: « mais pourquoi la guerre? pourquoi les hommes sont ils si méchants? pourquoi n’ai-je pas la dernière console à la mode? »), et plein de citations. Et ça, c’est un truc que je ne comprends pas. Vraiment. D’autant plus que la plupart se situent dans ce que l’on appelle les blogs « littéraires ». Et pour moi, un blog littéraire, ça se limite à un moyen de présenter ses propres créations, et non pas laisser entrevoir sa façon de penser par des traits d’esprit qui ne nous sont pas propres. A moins que ce soit dans le simple but de montrer les connivences que l’on pourrait avoir avec l’auteur de ces sus-cités traits d’esprit. Bref, je ne comprends pas.

Quelle vie, mes amis.

Tiens, j’ai pas dit bonjour ce matin non plus.

Ah si, il y a un blog qui m’a relativement plu. C’est « noircnoir ». C’est pas de la grande littérature, mais ça se laisse lire. C’est pas mal.

Sinon, en y repensant, je ne l’ai pas faite, mon étude. Putain, même pas foutu de me contredire. Minable.

Bon, je m’en vais, j’ai mon chat sur le feu.

Publié dans Inutile, Je raconte ma vie | 5 Commentaires »

En passant

Posté par hommedenonvie le 16 octobre 2008

Je me force à écrire sur ce blog le plus régulièrement possible. Déjà parce que je me rends compte que j’ai des fans, et les-dits fans ont autant d’humour que des limandes. D’ailleurs aujourd’hui je ne dis pas bonjour. Ensuite parce que j’en veux plein d’autres, des admirateurs, je veux qu’ils me haïssent, conspirent contre moi, que je sois le centre de leurs instincts les plus bas, les plus puérils. Donc, selon le Dieu « unblog », je dois écrire souvent, et de qualité. Souvent, c’est pas un problème, mais de qualité, à savoir être insultant avec classe, et surtout garder ce style qui te plaît tant malgré les redites (donc éviter de tomber dans un genre caca boudin « les gens sont trop cons quoi »),  ça va demander des efforts. Mais vu comme c’est parti, le jeu semble en valoir la chandelle. On pourrait croire à une étude anthropologique, mais ça ne m’intéresse pas plus que ça, en tout cas pas sur un blog. Je sais déjà à quoi m’en tenir avec le peuple « kikoolol », ces gens sont la lie d’une humanité qui n’est déjà pas glorieuse. Ici, je tente juste de créer des occasions de voir ce peuple se dépêtrer dans sa propre incompétence, sa propre imbécilité, sous couvert de soi disant grandes idées. Je vis internet avec le plus mauvais regard nietzschéen qui soit, les lubies en moins. Mais continuez, ne changez surtout pas, vous êtes trop mignons.

 

Publié dans Inutile, Je raconte ma vie | 1 Commentaire »

Le « Rien », nouveau Dieu des ténèbres

Posté par hommedenonvie le 14 octobre 2008

Alors, maintenant que j’ai terminé mes petites conneries, je vais pouvoir te parler, même si il n’y a encore personne. Finalement, c’est un peu à moi même que je parle. Comme si j’étais mon propre psychanalyste. A la simple différence que je ne me réponds pas (ce serait plutôt idiot). Et ça me fait du bien. Donc si ça t’emmerde, passe ton chemin, parce que je ne parle que de moi, en bon égocentrique qui se respecte à moitié. Bref.

Je vais parler du « rien » qui emplit ma vie (et la tienne, ô lecteur hypothétique; je ne peux pas croire que tu puisses venir ici alors que tu as une vie sociale et un travail). Ce « rien », ça fait un certain temps que je le croise dans les couloirs de ma petite et médiocre vie, et je l’ai toujours fui comme on fuirait une peste bubonique. Mais les évènements que l’on a parfois à subir sont tels que l’on se retrouve souvent en face de ce que l’on aimerait voir pour rien au monde (quel style pompeux, bordel). Ce « rien » qui donne un goût amer aux choses, un goût de déjà vu. Ca desoeuvre (je ne trouve pas la touche permettant de faire l’ »e » dans l »o », peux-tu m’aider, cher lecteur?), ça perds, ça rends cynique. Les gens te paraissent lourds, fats dans leur béatitude d’homme qui a trouvé sa place, et quant aux autres victimes (même si on ne peut pas parler à proprement parler de victimisation, chacun est responsable de ce qui lui arrive), ce sont pour toi des loques, alors qu’ils reflètent tout simplement ta propre incompétence, ou médiocrité, en fonction de la durée d’exposition.

Tout à l’heure, je parlais de victimisation, et je vais dissiper le doute qui te ronge. Je sais que le pauvre gamin du tiers monde qui crève la dalle n’y est pour pas grand chose dans ce qui lui arrive, mais je persiste à penser qu’il ne faut pas le plaindre, donc lui donner le rôle de victime, parce que ça ne l’aidera pas. L’homme, quoiqu’on en dise, se surpasse dans la difficulté. C’est, par exemple, le principe de base de la Légion Etrangère. Ou alors, si tu penses le contraire, vas le nourrir, bordel, au lieu d’ouvrir ta gueule. Pardon, mais parfois tu as tendance à m’énerver. Petit con, va.

Ce « rien », donc. Tu as déjà dû en croiser d’autres, des individus que le grand « Rien » persécute. Chiant à mourir, n’est ce pas? C’est, je crois, ce qu’il y a de pire, deux personnes « vides » qui tentent de communiquer entre elles. Ce fut mon cas pas plus tard qu’hier (tu noteras, cher lecteur, que je surenchéris dans la lourdeur de style). Un « vide » de mes amis m’appelle, tentant de combler ne serais ce qu’un quart d’heure de sa misérable vie en ma compagnie. J’accepte, ayant les mêmes desseins que lui. Et arrivé chez lui, passées les règles de politesse usuelles, le Néant. Nous avons dû disserter cinq minutes sur nos mornes existences respectives, ressentant peu à peu la déception de notre commun dessein secret perdu, à grand renfort de ciment verbal (« -Quelle vie. -C’est clair. -Et ouais. -Tu m’étonnes…etc etc.). Et finalement, le plus intelligent (?) de nous deux eût l’idée d’allumer le poste télé. Journée de merde.

Je crois qu’il ne me reste plus qu’une seule chose à dire: euthanasie. C’est vital, car c’est le seul moyen d’éradiquer ce fléau de notre belle planète Terre. D’ailleurs, je crois que je vais y aller.

Au fait, dis moi si ça te gêne, le tutoiement. Je continuerai.

Publié dans Je raconte ma vie | 2 Commentaires »

 

orelyy |
elo81 |
c'est la vie... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ana-N(ii)cole
| clochetta
| LA SUITE